http://www.eurasie.net
Portail Webzine Cartes postales
 Accès privé  
« Peony Pavilion » de Tang Xianzu
D’aprs « Le pavillon aux pivoines » de Tang Xianzu, musique de Tan Dun et mise en scne de Peter Sellars.

 
Affiche - 13.6ko
Affiche
Une seule scne de « Peony Pavilion » suffit montrer son caractre hybride : opra classique, musique moderne, dcor minimaliste, costumes traditionnels, chant en chinois ou thtre en anglais. Le metteur en scne Peter Sellars a extrait des scnes de l’opra classique « Le pavillon aux pivoines » et les a transpos dans un dcor moderne sur une musique de Tan Dun, un compositeur chinois contemporain.

Lettr de la fin de la dynastie Ming, Tang Xianzu dcrivit dans cet opra la naissance d’un amour absolu entre la fille d’un prfet, Du Liniang, et un jeune lettr sans le sou, Liu Mengmei. Sans se connatre, les deux se rencontrent dans des bats oniriques. Incapable de retrouver un amour tel qu’elle l’a vcu en rve, Du Liniang se laisse mourir. Insatisfait du rsultat de ses tudes, le lettr retourne la capitale et rencontre incidemment sous la forme d’un fantme la jeune fille. Il parvient la ramener la vie et s’enfuit avec elle. Autour de cette trame, mlant rve et ralit, fantmes et vivants - comme c’est souvent le cas dans les rcits classiques chinois - l’auteur explore toutes les facettes de l’amour, de la passion : renoncement, patience, tendresse, dsir sexuel, haine, colre, joie, tristesse.

Pour mettre en exergue le caractre intemporel de cette histoire, presqu’une tude des sentiments, Peter Sellars a choisi un dcor anti-naturel (« le pavillon aux pivoines » se droule surtout dans le jardin aux abricotiers de Du Liniang) et ultra-moderne. Tous les lments sont en verre transparent : les fleurs et arbres sont figurs par des tubes et bulles enferms entre deux plaques de verre, des petits crans de tlvision sont aussi essaims le long de ces parois. Les panneaux symbolisent galement les pavillons.

Sellars a ajout l’utilisation de la vido ; le jeune personnage de Liu Mengmei filme son visage affich sur une vingtaine d’crans rpartis aux quatre coins de la scne. Difficile de focaliser son attention : d’un ct les deux jeunes comdiens anglophones se bcotent sur une table en verre tandis qu’une cantatrice et un danseur timide se frlent sans se toucher, que les crans projettent l’image de fleurs carlates, qu’une narratrice dclame des vers classiques et que les musiciens asticotent leurs instruments. Sont-ce deux poques ? Le rve et la ralit ? Une incertitude renforce par les changements d’clairage du dcor qui passe du blanc crme au jaune et au rose au vert ple puis l’orange. Alors que la jeune fille se prlasse, se pomponne et lit des magazines la cantatrice classique chante son amour onirique.

Le chant et le jeu classique exagr de l’opra de Kunju est d’autant plus dcal que les actrices jouent non en costumes d’opra mais dans de simples tuniques vertes ou jaunes. La voix magnifique de la cantatrice Hua Wenyi et sa gestuelle d’opra traditionnelle, presque mime, sont extrmement touchantes de professionnalisme classique.

Aprs une premire partie captivante domine par l’opra Kunju, la seconde partie principalement compose de musiques modernes de Tan Dun tranche dans le vif. Les parties lyriques plus modernes ne recueillent pas forcment l’adhsion de tous les spectateurs. On notera simplement la magnifique voix de la cantatrice soprano Yin Huang. Une oeuvre reprsentative de ce qu’a voulu montr le festival d’automne de Paris : une synthse entre le pass et l’avenir et entre la Chine dans et hors de ses frontires. Dommage que l’opra-fleuve « Le pavillon aux pivoines » n’ait pu tre jou !

Yin Huang - 12.3ko
Yin Huang
La cantatrice Yin Huang, interprte dans le film « Madame Butterfly », se distingue dans la seconde partie de « Peony Pavilion ».

Emmanuel Deslouis

Article paru l’occasion de la reprsentation de Peony Pavilion d’aprs « Le pavillon aux pivoines » de Tang Xianzu, musique de Tan Dun et mise en scne de Peter Sellars du 4 dcembre 1998 la MC 93 de Bobigny.


Publié par Emmanuel Deslouis le lundi 14 décembre 1998
Imprimer la pageEnvoyer cet article  vos amisHaut de la page
 

Copyright © Asie Média & Eurasie. État des stocks : 400 articles, 7 brèves, Moteur : Spiphttp://www.eurasie.net